La Fraternelle

 

Il est bien difficile de parler de la Fraternelle de l'Artillerie à Cheval.

Amis fidèles de la première heure, ils se joignent à nous en toutes occasions : bals, Fastes, cérémonies. La présence de leur délégation conduite par leur infatigable comité (qui ne connaît messieurs Wiets, Roskam, Buggenhout, Levaque, Quintelier, sans oublier les regrettés Roger Vandendriessche décédé en 1983 et Julien Watteyne décédé en 1984).

Il serait injuste d'autre part de ne pas parler des grands anciens de 1914-1918 et parmi eux, le Major honoraire Baron Kronacker, ministre d'Etat, le Major honoraire van der Belen qui restent étonnants de verdeur (et de mémoire !), toujours appréciés et accueillis avec une générale sympathie et le respect dû aux anciens.

Ils sont les gardiens de la tradition, cette tradition qui reste belle parce que jeune (citation du Roi Albert).

Le 19 ACh, en retour, a toujours participé aux diverses activités organisées par la Fraternelle et principalement "la Journée de l'Artillerie à Cheval" qui a lieu traditionnellement à Louvain (1) le premier samedi de mars (dépôt de fleurs au monument du "Sint Martensdaal", messe de Requiem, réception à l'Hôtel de Ville suivie d'un déjeuner).

http://start.at/rach

            

 

 

La Ramure

 

 

C'est en 1986 que, sur l'initiative de Daniel Thirion, le Régiment a accueilli en vacances à Siegen un groupe d'enfants défavorisés d'Ixelles. Le but était de montrer que les relations entre le Régiment et sa ville marraine ne devaient pas se limiter à des invitations réciproques à des cocktails mondains.

 Cette formule de vacances à Siegen eut du succès, grâce aux efforts de l'ensemble du Régiment et plus particulièrement d'un "noyau dur" au sein duquel on retrouvait René Degeye, Léopold Van Geit, etc. Ces actions "vacances" furent complétées par d'autres opérations de financement de La Ramure, telles que des marches parrainées (Vingt-quatre heures pour un sourire).

Après la fusion des trois régiments, cette action continua à Altenrath, grâce, entre autres, à Richard de Hennin. Les dernières vacances des enfants de La Ramure eurent lieu à Lombardzijde en 2002. La situation étant ce qu'elle est, il n'a plus été possible d'organiser des vacances pour ces enfants.

 Certains anciens ont néanmoins considéré qu'il fallait continuer à faire quelque chose. Et c'est ainsi que, lors de l'assemblée générale du 15 mars 2003, René Degeye a proposé que l'ASBL fasse quelque chose pour La Ramure. Depuis lors, cela se concrétise chaque année par l'appui de l'ASBL à la réalisation d'un objectif ponctuel : achat de DVD, libres, matériel sportif etc.